1

« Vers l’infini et au-delà » : mais jusqu’où iront les publicitaires ?

un homme regarde un ciel étoilé
Crédit Photo : Klemen Vrankar – Unsplash

Imaginez une belle nuit d’été, un ciel clair et dégagé, la voie lactée et ses étoiles scintillantes. Et si dans ce tableau idyllique apparaissait soudain une publicité géante pour une boisson gazeuse ? C’est le projet un peu fou divulgué il y a quelques jours par Start Rocket, une startup russe.

De la publicité diffusée dans le ciel ?

Start Rocket a en effet récemment dévoilé un projet de publicité orbitale à l’horizon 2021. L’idée étant de déployer une flotte de satellites munis de voiles en mylar, un film en polyester réfléchissant. Ce film utiliserait la lumière du soleil afin de créer des messages publicitaires ou des logos visibles depuis la terre. Dans une vidéo de présentation du projet, on peut ainsi voir une publicité fictive au-dessus du Gloden Gate, de la Tour Eiffel ou se mêlant à une aurore boréale. Ce projet représenterait, selon la toute jeune entreprise, un budget d’environ 25 millions de dollars. Leur premier client pourrait être une grande entreprise américaine, la compagnie PepsiCo, à l’origine entre autres de la fameuse boisson Pepsi.

Aurore boréale verte sur un ciel nocturne bleu et montagne couverte de neige
Crédit photo : Marcelo Quinan – Unsplash

Rétropédalage de PepsiCo

Interrogée par un journaliste, Olga Mangova, porte-parole de PepsiCo en Russie, a dans un premier temps confirmé leur volonté de déployer des publicités dans le ciel. Un second représentant de PepsiCo a confirmé leur collaboration avec Start Rocket. Des tests sur des ballons lâchés dans la stratosphère ont récemment été effectués. Il s’est toutefois empressé de nuancer : « Ce fut un événement ponctuel ; nous n’avons pas l’intention de tester ou d’utiliser commercialement cette technologie pour le moment ». Devant l’indignation des internautes estimant ce projet totalement inapproprié, PepsiCo a ensuite rapidement démenti toute collaboration future, arguant une « erreur de communication et de langue » avec les russes.

Alors info ou intox ? Quoi qu’il en soit, il y a fort à parier que PepsiCo, déjà décriée pour avoir réalisé la pire publicité de tous les temps, ne remontera pas dans l’estime des consommateurs avec ce nouveau projet…

« Vers l’infini et au-delà » : mais jusqu’où iront les publicitaires ?
5 (100%) 3 vote[s]

Partager, c'est gratuit !

Camille Ratia

Un commentaire

  1. N’importe quoi, la connerie n’a pas de limite !!! Toujours plus débile ces publicitaires !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *