Monde d'après le Covid-19.

Monde d’après le Covid-19 : 5 prévisions étonnantes de l’IFOP

À quoi ressemblera le monde d’après le Covid-19 ? En immersion, enquête sur une société confinée tente de répondre à cette question. Sorti il y a une semaine, le livre de Jérôme Fourquet et Marie Gariazzo décrit les bouleversements qui vont secouer la France suite à la crise du coronavirus. Responsables du département Opinion de l’IFOP, les deux auteurs ont recueilli les témoignages de 33 Français. Ils les ont suivis du 17 mars jusqu’à la fin du confinement en France. Alors, quelles sont les conclusions auxquelles sont parvenus les deux chercheurs ? Découvrez dès maintenant les 5 prévisions étonnantes qu’ils font sur le monde d’après le coronavirus

1) Monde d’après le coronavirus : une alimentation plus saine

Découvrons à quoi ressemble le monde d'après Covid-19.

Qu’ont fait les Français pendant le confinement ? Étonnement, ils ont mangé plus sainement ! Ils ont même cessé d’acheter les plats tout préparés des grandes enseignes de distribution. Mais s’agit-il d’une tendance de fond pour la France post covid ? Dans son livre, Marie Gariazzo reste prudente. Elle rappelle que bon nombre de Français se sont mis à cuisiner pour « tuer le temps » ou parce qu’ils ne pouvaient pas se rendre au supermarché. Dès l’annonce du déconfinement, ils ont repris leurs vieilles habitudes. La chercheuse nuance malgré tout son propos. Elle souligne que le confinement a été vécu comme un « retour à l’essentiel forcé ». Or, cette mise entre parenthèses de la vie de tous les jours a amené beaucoup de personnes à s’interroger sur leur alimentation. Ce qui en ressort, d’après la responsable de l’IFOP, c’est la volonté très forte de la population de se nourrir plus sainement. Dans le monde d’après le Covid-19, le local et les produits naturels devraient donc continuer à être plébiscités.

2) France déconfinée : des mesures écologiques repoussées à plus tard

Monde d'après le Covid-19 en France.

Au début du confinement, beaucoup croyaient que le monde d’après le Covid-19 serait plus respectueux de l’environnement. Nicolas Hulot était certain de voir émerger une France plus écologique. Que pense Marie Gariazzo de ce tournant jugé inévitable ? La chercheuse exprime d’abord ses doutes. Le monde plus vert tant attendu ne verra peut-être jamais le jour, prévient-elle. En tout cas pas au lendemain de la crise du coronavirus. Pourquoi ? À cause de la tempête économique qui va suivre. Dans la France post confinement, le nombre de demandeurs d’emploi va exploser. Les licenciements et les faillites vont faire baisser le niveau de vie. Dans ce contexte difficile, il est peu probable que la population soit favorable à des mesures écologiques contraignantes. Par ailleurs, analyse la chercheuse, le repli sur la sphère individuelle et l’égoïsme priment en temps de misère. Est-ce que cela veut dire que l’on va voir réapparaître les excès de la société de consommation d’avant la pandémie ? Oui. C’est d’ailleurs ce que prouve l’afflux de voitures devant les restaurants McDonald le jour de leur réouverture.

3) Monde d’après le Covid-19 : une baisse de confiance envers les hommes politiques

Monde d'après le Covid-19 décrit par l'IFOP.

Maintenant que le confinement est fini, il est temps pour les Français de juger la manière dont leurs hommes politiques ont géré la crise. Or, dans les carnets de confinement recueillis par l’IFOP, les reproches fusent. Tout d’abord à cause de la gestion des masques de protection : leur dangereuse pénurie a marqué les esprits. Notre système de santé n’était-il pas censé être l’un des meilleurs au monde ? C’est ce qui se disait. Or, pour beaucoup de nos concitoyens, il n’a pas été à la hauteur de sa réputation. La façon cavalière qu’a eue le gouvernement de déconseiller le port du masque à la population n’a pas arrangé les choses, assure Marie Gariazzo. Était-ce une faute de la part des pouvoirs publics ? On ne le saura jamais. Ce qui est sûr, c’est que les décideurs politiques ont donné l’impression de vouloir réserver les masques aux soignants. Cette attitude coûte cher au gouvernement. Selon l’IFOP, au 19 mars, 55 % des Français lui faisaient confiance. Ce chiffre tombe à 30 % le jour même du déconfinement. Le monde d’après le Covid-19 sera donc marqué par une méfiance accrue de la population envers les dirigeants politiques.

4) Fin du confinement en France : une explosion du numérique

Monde d'après le Covid-19 vu par Marie Gariazzo.

Pour beaucoup, le confinement a été une période difficile à gérer psychologiquement. La peur du virus et la distanciation sociale ont rendu les Français anxieux. Au final, c’est Internet qui a adouci l’épreuve que tout le monde redoutait. De nouveaux rituels conviviaux, comme les apéros Skype, sont nés pendant ces deux mois hors du temps. Le télétravail est aussi devenu une réalité pour une majorité de salariés. Le nombre de réunions professionnelles organisées via le logiciel Zoom a explosé pendant cette période. Même la scolarisation des plus jeunes a été assurée à distance grâce à Internet. La question est donc la suivante : sommes-nous en train d’entrer dans une société du tout numérique ? Pour Marie Gariazzo, c’est effectivement le cas. La tendance ne risque pas de s’inverser. L’usage massif d’Internet dans tous les domaines de la vie sera une des caractéristiques du monde d’après le Covid-19.

5) France post covid : la mondialisation remise en cause

Monde d'après le Covid-19 vu par Jérôme Fourquet.

La crise sanitaire a mis en lumière certains dysfonctionnements liés à la mondialisation. On sait maintenant qu’il n’est pas bon pour un pays de dépendre d’un autre, surtout pour son approvisionnement en matériel médical. C’est parce que la France ne produisait plus de masques FFP2 sur son territoire qu’il y a eu pénurie. C’est pourquoi on va assister à un bouleversement inattendu dans le monde d’après le Covid-19 : la production nationale de certains produits va reprendre. Les masques d’abord, puis les gels hydroalcooliques et certains médicaments vont à nouveau être fabriqués en France. Faut-il voir là un début de remise en cause de la globalisation ? C’est bien possible. D’après Marie Gariazzo, c’est même une tendance de fond pour la société post covid : le mode de vie issu de la mondialisation va devoir être repensé. Il semble inenvisageable de laisser des flux importants de population se déplacer d’un pays à l’autre. On sait maintenant que c’est cette liberté qui a permis à un virus présent seulement sur le territoire chinois de se répandre dans le monde entier. Une fois la crise du Covid-19 passée, nous ne serons probablement plus autorisés à voyager « comme avant ».

Le monde d’après le Covid-19 en France ne sera peut-être pas celui prophétisé par Nicolas Hulot, mais certaines tendances se dégagent déjà : la consommation effrénée à laquelle nous sommes habitués va sans doute reprendre. La mondialisation semble être définitivement tombée de son piédestal. Pour faire face à la crise économique, les Français seront tentés d’oublier l’urgence écologique. Quant aux hommes politiques, ils devront faire de sérieux efforts pour regagner la confiance de la population.

Sources : En Immersion, enquête sur une société confinée.

Notez cet article

Partager, c'est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *