Mélancolie | 3 Moyens d’y Remédier en Hiver

Les feuilles d’automne échouent inlassablement sur le sol depuis plusieurs semaines. Le froid a investi nos contrées. Alors que les couleurs automnales rendent certains pensifs ou nostalgiques, l’hiver confirme cette tendance avec son ambiance sombre et si unique. La morosité hivernale génère de la mélancolie, ce fameux sentiment si particulier de tristesse,  d’arrachement à soi et d’errance contemplative. Elle est souvent passagère et donc très légère. Mais comment la rendre moins envahissante ? Quels sont les moyens de la dissiper ? Voici 3 façons de s’en débarrasser pour passer une saison neigeuse plus joyeuse !

1 – Comment éviter la dépression saisonnière ? Sortez !

C’est statistique : chaque personne dans sa vie traversera une période d’anxiété. L’apparition d’une telle condition mentale survient souvent en automne ou en hiver. Les symptômes de la déprime hivernale se traduisent par une baisse de moral à la vue des arbres défraîchis et des flocons blancs. Vous ressentez un manque d’énergie et d’envie ? Votre productivité baisse nettement ? Vous vous retrouvez soudainement à ressasser le passé face à votre fenêtre sans vous en rendre compte ? C’est sûr, vous avez un coup de mou ! La mélancolie est parfois mal analysée. Elle est jugée grave lorsqu’elle touche la santé comme la mélancolie amoureuse ou la mélancolie délirante.

Si cela n’est pas votre cas, il s’agit juste d’une affection sans grande incidence. Mais elle peut s’avérer gênante et contre-productive. Une bonne solution ? Sortir ! En effet, le froid, la grisaille et l’obscurité nous confinent dans nos maisons. Il est important d’aérer l’esprit et le corps, si possible en plein jour. Avec les journées qui raccourcissent, notre horloge biologique est déphasée. On se lève et on rentre chez nous sans voir le soleil ou la clarté. Il est essentiel de profiter de la lumière pour contrebalancer cet état indésirable qui agit sur le sommeil, l’appétit, l’ouverture sociale, le comportement, l’activité et le poids.

Une activité physique est particulièrement efficace pour purger cette bile noire passagère qui embrume l’esprit. Vous respirez, vous bougez et vous vous changez les idées. S’il fait nuit ? Qu’à cela ne tienne, éclairez-vous avec une lampe !

Une femme qui profite de l'hiver avec le sourire
Souriez, l’hiver c’est la beauté avant tout !

2 – Dites adieu au trouble affectif saisonnier dans votre assiette

Norman Rosenthal a identifié ce trouble en 1984. Si l’efficacité de la luminothérapie en hiver reste encore balbutiante, il y a bien une chose qui réchauffe les cœurs : la nourriture ! On parle souvent de carence en vitamine D pour justifier cet état morne qui nous habite. Le soleil permet de la synthétiser. Mais les aliments naturels peuvent le seconder si vous êtes gourmand. À noël, le chocolat noir et le lait ont bonne côte, cela est parfait !

Cuisiner change également les idées. Que cela soit seul ou en famille, c’est l’occasion de passer un moment de détente et de partage. Pour contrer la mélatonine, l’hormone qui donne envie de dormir à cause du manque de lumière, la sérotonine est efficace. C’est elle qui procure du bien-être lorsque l’on mange notamment.

Le mois de décembre qui inaugure la saison d’hiver est une bonne raison de se mettre aux fourneaux. L’approche de noël et du nouvel an réchauffent les esprits. Pourquoi pas lier l’utile à l’agréable en profitant des lumières festives et des marchés gourmands ?

Une couronne décorative de noël avec quatre bougies et un petit faon
Les fêtes de fin d’année réchauffent les cœurs !

3 – Faire disparaître la mélancolie en l’acceptant

La déprime sans raison particulière n’est pas destinée à durer. Cette perte de moral est normale et liée au temps qui fluctue. Notre corps et notre esprit sont connectés au changement des saisons. La nature se meurt, mais c’est au moment où elle expire qu’elle est la plus belle. Cette observation ne doit pas occulter notre vie ni nos objectifs.

Et s’il existait une mélancolie heureuse ? Et s’il était possible de retirer de cette passivité et de cette tristesse un sentiment nouveau ? Souvent, on se complait dans cet état de rêverie. Pourquoi ? Car il nous apporte aussi un bonheur indescriptible, à la fois réconfortant et déstabilisant. L’idée est de transformer cette fébrilité en énergie positive et créative !

Le temps passe mais les choses ne doivent pas se ressembler. L’hiver possède une beauté incomparable qui offre des moments privilégiés :

  • de longues nuits de confort aux coins du feu ;
  • des sorties pour profiter de la neige ;
  • une ambiance sublime grâce aux flocons ;
  • les fêtes de fin d’année qui sont synonymes de chaleur ;
  • etc.

La mélancolie peut se transformer en joie si l’on sait comment l’exploiter. Pour cela, il faut s’occuper l’esprit et ne pas rester passif. Les loisirs, le sport et le travail sont autant de moyens d’y parvenir. Mais vous pouvez aussi assumer la passivité ! Jusqu’à ce que le soleil matinal, la chaleur, les gazouillis des oiseaux et les bourgeons reviennent, accueillez l’hiver à bras ouverts !

Partager, c'est gratuit !

1 thought on “Mélancolie | 3 Moyens d’y Remédier en Hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *