Venez découvrir les plus beaux secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

« Jurassic Park » : Découvrez les secrets des effets spéciaux !

Qui n’a pas été émerveillé au moment de découvrir les incroyables machines qui ont contribué à rendre « Jurassic Park » mythique ? Vous savez, je me suis toujours demandé quel a été le sentiment des gens qui ont découvert le film en salles à l’époque. Je me suis toujours demandé aussi ce que ça a dû faire à ceux qui ont travaillé à la conception de ces machines. Mon adoration pour cette trilogie remonte à loin déjà, et bien que je doive être bien plus jeune que vous qui me lisez, et même si le film ne fait pas partie de ma génération, il restera à jamais un de mes préférés.

J’ai revu le film il n’y a pas longtemps, et comme à chaque fois, j’ai été complètement hypnotisée, surtout par deux scènes : celle dans laquelle Alan découvre le brachiosaure (scène de toute beauté) et LA scène du T-Rex. Puis l’idée m’est venue en tête : Et si je parlais des effets spéciaux du film ? Je trouve les secrets de tournage passionnants, et les techniques utilisées incroyables. Allez, let’s go.

 

« Jurassic Park » : Découvrez les secrets des effets spéciaux !

 

Venez découvrir les plus beaux secrets qui font la magie de "Jurassic Park"
Jurassic Park, une sortie en 1991

 

Petit vocabulaire pour ceux qui ne connaitraient pas trop les termes techniques des effets spéciaux :

CGI : ce sont les effets spéciaux numériques.

Go-motion : les scènes tournées en go-motion sont les scènes tournées avec les machines, et non des dinosaures rajoutés par la suite à l’écran.

 

J’aimerais commencer par dire que, les gens d’aujourd’hui ne s’en rendent peut-être pas compte, mais ceux qui ont découvert le film à l’époque seront d’accord moi : À sa sortie, le film est une claque visuelle et révolutionne complètement le domaine des effets spéciaux. C’était du jamais vu.

Au début, Spielberg avait pour but de n’utiliser que des animatroniques (robots « télécommandés »), mais se rend bien vite compte d’un problème : Un tyrannosaure taille réelle, de plus de 6 mètres de haut, se déplaçant de manière autonome ? C’est impossible (en tout cas, à l’époque). Il décide alors de travailler avec Stan Winston, célèbre pour avoir créé les terminators de James Cameron et les aliens de Ridley Scott, qui se charge de trouver un dessinateur s’inspirant de travaux de paléontologues pour commencer à développer le design des dinosaures.

Venez découvrir tous les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"
Travaux des paléontologues Robert Bakker et Gregory Paul

 

Dennis Muren, spécialiste des effets numériques, se charge de retoucher les rares scènes tournées en CGI, et retouche les plans tournés en go-motion pour effacer les tiges et câbles trop visibles. L’attention est donc bien mise sur les scènes tournées avec les animatroniques (dont Phil Tippett était responsable). Mais un jour, un animateur décide quand même de créer une animation 3D du T. Rex, animation qui sera découverte par Kathleen Kennedy, la productrice. Elle est complètement convaincue par l’effet CGI et en parle à Spielberg, qui décide de tourner plus de scènes en CGI.

 

Venez découvrir tous les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"
Modèle 3D de ILM pour le T-Rex, 1991.

 

Première animation 3D du T-Rex, 1991.

 

C’est suite à la décision d’utiliser plus de CGI qui Phil Tippett, en charge de l’animation en go-motion (avec les robots donc) prononce la phrase « mon métier est éteint » … Phrase qui a tellement marqué Spielberg qu’il l’a incluse dans le film ! C’est beau non ?! Mais les talents de marionnettiste de Tippett toutefois bel et bien avoir leurs moments de gloire, car la majorité des scènes de dinos seront quand même des scènes de go-motion, et non du CGI. C’est maintenant que ça commence à devenir vraiment intéressant :

Les dinosaures que vous voyez bouger dans le film ne sont pas directement contrôlés par des animateurs. En fait, ceux-ci pré-enregistraient des mouvements sur des miniatures de ces machines, les DID (Dino Input Service), des « mini-dinos » si vous voulez, et une fois les mouvements enregistrés, le dinosaure taille réelle les reproduisait. Et le même procédé a été utilisé pour les scènes en CGI : les mouvements étaient enregistrés sur les DID, qui étaient reliés à l’ordinateur. Cet ordinateur rejouait les mouvements pour animer les modèles 3D, modèles ensuite rajoutés à l’image du film. C’est impressionnant vous ne trouvez pas ? Surtout à l’époque, où ces techniques n’existaient pas ! Elles ont été imaginées au fur et à mesure selon les besoins de la production ! Et la même technique a été utilisée 22 ans plus tard pour « Jurassic World » ! Ça a été un casse-tête monstre pour la production de retrouver des ordinateurs assez vieux pour être encore compatibles avec les DID, et surtout, trouver des techniciens assez vieux pour savoir comment les faire fonctionner.

 

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"
Un des fameux DID permettant de contrôler le T-Rex

Le T-Rex était censé être manipulé par des animateurs en direct, qui se servaient de câbles et de perches en se déplaçant autour de lui. Mais cette idée a été rapidement abandonnée, car la machine n’était pas assez fluide. Ils ont finalement utilisé une méthode très similaire aux DID. À l’époque, le fameux Tyrannosaure était le plus gros animatronique jamais construit pour un film, jusqu’à ce qu’il soit battu par… le Spinosaure de « Jurassic Park 3 », qui reste encore aujourd’hui le plus gros animatronique jamais utilisé pour le cinéma. Encore une fois, j’en envie de dire, c’est BEAU.

Pour ceux qui se demandent ce qu’il y avait à L’INTERIEUR du T-Rex : Une structure d’acier, avec des tubes, des vérins hydrauliques capables de compresser 230 litres par minutes dans des tuyaux de 3 cm de diamètre pour permettre aux articulations de bouger de manière fluide. Le temps de la construction, l’animal tenait grâce à des poutres de fer s’enfonçant à un mètre et demi dans le sol pour supporter le poids de la machine !

Vous vous souvenez de la scène où le T-Rex poursuit la voiture. Et vous vous souvenez que dans le film, il est dit que l’animal peut courir à une vitesse de 60 km/h. Lorsque les animateurs ont modélisé l’animal courant à cette vitesse, ils se sont rendu compte que pour respecter ces 60 km/h, soit l’animal devait faire des pas démesurément grands (ce qui le rendait grotesque), soit il devait bouger les jambes très rapidement. Finalement, en regardant bien la scène, on voit que l’animal ne court en réalité qu’à 25 km/h environ, ce qui est la même conclusion à laquelle sont arrivés les scientifiques. L’art et la science se sont entrecroisés ! … C’EST BEAU.

 

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"
L’animatronique, enfin terminé, pesait entre 5 et 6 tonnes, et mesurait 6 mètres de haut. Une belle bête !

 

Petit fun fact : Les équipes de travail pour chaque dinosaure se faisait à main levée, pour ainsi permettre à chacun de travailler sur l’espèce qui lui plaisait le plus ! Vous vous en doutez, l’animal qui a eu le plus de succès a été le vélociraptor, et celui qui a demandé le plus de travail, a été le bébé qui naît dans le laboratoire. L’animal était censé être une marionnette actionnée par des câbles, avant que Spielberg ne décide d’en faire un bébé robot complètement autonome avec des mouvement pré-enregistrés.

Pour ceux qui se demanderait si les scènes ont été tournées dans la nature ou en studio : La nature a pris le dessus. Dès qu’il le pouvait, Spielberg privilégiait les décors réels aux fonds verts. Même si les acteurs jouaient sur fond vert parfois, l’arrière-plan qu’on voit a bel et bien été tourné au préalable, pour ensuite incruster les acteurs dans l’image.

 

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"
Les acteurs jouaient sur fond vert, puis étaient incrustés dans des images filmées en avance ! On ne se rend même pas compte de l’incrustation !
Et voilà l’incrustation !

Je vous propose un petit top de fun facts sur le film !

  • « Jurassic Park » a reçu des oscars pour meilleur son, meilleur montage sonore et meilleurs effets visuels
  •  « Jurassic Park » est à la base un roman ! Universal a racheté les droits d’adaptation du livre de Michael Crichton pour 2 millions de dollars
  • La sortie du roman puis du film a suscité un tel engouement pour toutes les générations, que ça a engendré une montée en flèche des inscriptions d’étudiants en cursus de paléontologie ! Records plus jamais atteint depuis. J’ai souri en lisant l’info, car je me souviens qu’étant petite, j’étais formellement déterminée à devenir paléontologue, tellement je vénérais le film.
  • Le rôle d’Ellie Sattler a d’abord été proposé à Juliette Binoche, qui a refusé !
  • Joseph Mazzello, qui joue Tim, a d’abord auditionné pour jouer dans « Hook » de Spielberg !
  • Extraire du sang de dinosaure à partir d’un moustique fossilisé et bloqué dans de l’ambre ? C’est scientifiquement impossible (même si l’idée est vraiment ingénieuse). En fait, ce qui reste dans l’ambre après 65 millions d’années, ce ne sont que les empreintes en trois dimensions du moustique. Ça fait déjà bien longtemps que les moustiques se sont décomposés !
  • L’équipe du film a du bien s’amuser en créant les cris et sons des dinosaures, car ils ont utilisé et mélangé des cris d’animaux réels ! Le cri du vélociraptor est un mélange du cris de l’éléphant de mer, de dauphins et de morses, quant au rugissement du T-Rex, c’est en fait un croisement entre aboiements, cris de pingouins, tigre, alligator et éléphant. Enfin, le cri de l’adorable brachiosaure est un mélange entre baleine et âne.
  • Le personnage de Alan Grant a été inspiré par le paléontologue Jack Horner, qui était conseiller technique sur le tournage ! C’est BEAU.
  • Avant qu’Universal n’acquière les droits, Warner Bros. Convoitait le livre avec Tim Burton à la réalisation, et Fox aussi avec Joe Dante (« Gremlins ») à la réalisation.
  • Le fameux verre d’eau ! Je me suis toujours demandé comment ils avaient fait pour faire trembler l’eau. En fait, ils ont placé une corde de guitare juste en dessous du verre, sous le tableau de bord de la voiture, et ils ont gratté la corde !
  • Le T-Rex utilisé sur le tournage pesait entre 5 et 6 tonnes, et sous la pluie, le latex qui le recouvrait se gorgeait d’eau, ce qui le rendait de plus en plus lourd au fur et à mesure du tournage, ce qui faisait trembler la machine et la rendait difficile à contrôler ! Les techniciens étaient obligés de sécher le dinosaure avec des serviettes et des séchoirs
  • Vous vous souvenez de la scène ou Alan et les enfants courent au milieu d’un troupeau de Gallimimus ? Lorsqu’ils se cachent derrière le tronc d’arbre ? Pour savoir les mouvements des dinosaures à recréer, les techniciens ont dû courir les mains contre leur poitrine sur une piste remplie d’obstacles ! La scène a dû être extrêmement drôle à regarder !

 

Il reste encore tellement d’infos incroyable sur le film, que je n’ai pas pu mettre sinon l’article allait faire 10 pages haha. Un grand merci au site « Jurassic-Park.fr » pour la grande majorité des infos, ce site est littéralement une bible pour fans ! J’espère que j’aurai réussi à vous intéresser aux effets spéciaux, et à vous faire comprendre à quel point, quelque chose qui semble à priori pas trop difficile, peut se révéler être un véritable challenge pour l’équipe d’un film. Je suis capable de regarder des heures et des heures de making-off sur ce film, tellement je trouve les coulisses fascinants. Merci à vous de m’avoir lu jusqu’au bout, et faites-moi savoir ce que vous pensez de l’article. Je vous propose une petite galerie des plus belles photos de tournage que j’ai pu trouver.

 

La vie trouve toujours un chemin

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

Venez découvrir les plus beaux secrets qui font la magie de "Jurassic Park"

 

Partager, c'est gratuit !

3 thoughts on “« Jurassic Park » : Découvrez les secrets des effets spéciaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *