Zack Snyder Justice League tournage

Justice League: Zack Snyder raconte ce qui s’est réellement passé

Le monde s’apprête à redécouvrir Justice League sous sa vraie version cette fois-ci. Le réalisateur, Zack Snyder se confie pour la première fois sur les coulisses du désastre de la première version, arrachée à lui par Warner Bros. et Joss Whedon.

Zack Snyder Justice League
Zack Snyder et ses acteurs sur le tournage

Justice League : la Warner retourne sa veste

Rappelons nous de Batman V Superman : l’Aube de la Justice. Après que Warner Bros. décide de supprimer 40 minutes du film, c’est Zack Snyder qui se prends les critiques du public. Ce mauvais coup de pub subi par le réalisateur pousse les studios à reprendre lentement la confiance qu’ils lui avaient accordé. Ils décident également de compliquer la tâche du réalisateur lors de la production de Justice League. La vision du réalisateur et son envie de représenter les héros de DC en tant que Dieux ne plait pas à la Warner. Le studio est persuadés que l’ambiance serait trop sombre et éloignée du modèle que Marvel a mis en place.

Le patron du studio décide alors de placer quotidiennement deux chaperons sur le tournage. Ils avaient pour but de freiner Snyder et l’empêcher de faire quoi que ce soit qui serait considéré comme « trop sombre ».

Justice League, Snyder Cut : une histoire d’amour coupée du montage

Le réalisateur voulait ajouter une romance entre Bruce Wayne et Lois Lane. L’intention était de faire réaliser à Bruce, en voyant Lois toujours amoureuse de Clark, que le seul moyen de sauver le monde était de ramener Superman à la vie. Le réalisateur raconte :

« il y avait ce magnifique monologue que Bruce dit à Alfred, dans lequel il confie « Je n’ai jamais eu de vie en dehors de cette caverne. Je n’ai jamais imaginé de monde pour moi en dehors de ça. Cette femme me fait penser que si j’arrive à rassembler ce groupe de Dieux, dans ce cas j’aurais accompli ma mission. Je pourrais arrêter. Je pourrais partir. », mais bien sûr, cela ne marche pas pour lui ».

Zack Snyder

Snyder Cut VS Whedon Cut : collaboration ou rivalité ?

Lorsque le réalisateur a montré une première version de sa Justice League à Kevin Tsujihara, PDG de Warner Bros., l’entretient s’est mal déroulé. L’un des problèmes était la longueur du film : le PDG exigeait 2 heures, pas plus.

« Comment suis-je censé introduire six personnages et un alien ayant le potentiel de dominer le monde, en deux heures ? Je veux dire, je peux le faire, ça peut se faire. Visiblement, ça a été fait »

Zack Snyder

La version selon laquelle Zack Snyder aurait lui-même demandé de l’aide à Joss Whedon est totalement fausse. En réalité, le studio prévoyait de produire un film Batgirl, réalisé par Whedon, qu’ils ont donc repris pour réécrire le film.

« Je pensais qu’il pourrait écrire des scènes cool. Je pensais que ce serait fun »

Zack Snyder

Le studio a fini par donner toujours plus de contrôle à Whedon, écartant Snyder du chemin. Il ne servait plus seulement de conseiller mais commençait à réaliser lui-même, prenant de force les commandes des mains de Snyder. S’en était trop.

« J’ai eu l’appel de Zack et il m’a annoncé qu’il devait gérer des problèmes familiaux et qu’il devait abandonner le projet. J’avais un milliard de questions. Mon cœur était brisé »

Ray Fisher (Cyborg)

Zack Snyder : le drame familial

Ainsi, en 2017, alors que Zack Snyder se bat avec les studios pour défendre sa version du film, un drame survient dans la vie du réalisateur. Sa fille de 20 ans se suicide suite à une dépression. S’en est trop pour le père et réalisateur, qui n’a plus la force de continuer à se battre pour un film, alors que sa famille a besoin de lui. Il l’avait adopté alors qu’elle avait un an, avant d’adopter deux autres enfants. Son rôle de père adoptif est la raison pour laquelle il était si investi dans l’histoire de Kal-El, un être extraordinaire qui deveint Superman grâce à l’amour de ses parents adoptifs.

Joss Whedon a réécrit, réécrit, et réécrit 75% du film de Zack Snyder. Lorsque les fans posent des questions à Snyder sur certaines scènes du film, le réalisateur n’a absolument aucune idée de quoi ils parlent. Puis la version de Joss Whedon est sortie.

Un exécutif de studio a témoigné en demandant l’anonymat :

Lorsque nous avons vu ce que Joss avait fait, c’était sidérant. Le voleur sur le toit – tellement loufoque et affreux. La famille Russe – si inutile et inintéressante. Tout le monde savait. C’était tellement gênant parce que personne ne voulait admettre à quel point c’était merdique ».

Anonyme

Pendant la promotion du film, après le départ de Snyder, le studio est tout sourire et répète que tout va bien, dans l’espoir de ne pas ternir encore davantage l’image déjà salie du film. Malheureusement, cela n’a pas suffi. Même si les 657 millions de dollars de recette au box-office paraissent être une grosse somme, ça ne l’est en fait pas tant que ça :

  • 300 millions accordés au budget,
  • Entre 100 et 150 millions accordés pour le marketing,
  • La « réécriture » de Whedon a coûté 25 millions,
  • Le film a donc coûté entre 425 et 475 millions de dollars, pour des recettes d’environ 200 millions de dollars. Bref, un désastre financier.

Snyder : une loyauté à toute épreuve

Pendant que le studio essayait de garder la face, les acteurs étaient tous loyaux à Zack, et seulement à Zack :

« Le cast était très loyal à Zack, et ils souffraient pour lui (…) C’est un gars incroyable et il a créé un environnement de tournage incroyable. Il respectait profondément l’équipe. Il respectait vraiment les acteurs ».

L’ancienne présidente de DC, Diane Nelson

Souvenez-vous que plusieurs des acteurs, notamment Ben Affleck et Gal Gadot, avaient également participé au mouvement publiquement.

Au-delà du respect du casting, le monde a vu une prodigieuse mobilisation, du jamais vu auparavant. Il fallait faire passer le message : rendez-nous la Snyder-Cut. Plus incroyable encore : des groupes de fans ont mis en commun des fonds pour acheter des avions monomoteurs, y accrocher des bannières avec marqué « #ReleaseTheSnyderCut » (« sortez la version de Snyder ») et les faire voler au-dessus des studios Warner Bros. à Burbank ainsi qu’au dessus du Comic Con de San Diego. L’année dernière, des fans ont encore une fois mis en commun de fonds, cette fois-ci pour acheter un panneau publicitaire sur Time Square. Voyez par vous-même :

Un des avions loués par les fans
Les fameux panneaux publicitaires de Timesquare

La communauté de Snyder a trouvé un autre moyen de montrer son soutient au réalisateur : 500 000 dollars ont été récoltés et reversés à des associations de prévention contre le suicide. Lorsque cette communauté est accusée d’être trop passionnée, sa femme, Deborah Snyder répond :

« Des gens ont dit « oh, ils attaquent des gens », mais cette communauté a sauvé des vies ».

la Justice League est sauvée : Warner Bros fait machine arrière

Quelques jours après le soutient de Gal Gadot et Ben Affleck, les studios rappellent Snyder. Après 3 ans de scandale et de campagnes sur les réseaux sociaux, le studio cède enfin. La sortie de la Snyder cut (« version de Snyder » en français) est dévoilée en mai 2020, alors que le studio avait insisté à de nombreuses reprises que cette version n’existait tout simplement pas, et que la version sortie était la seule existante.

« Beaucoup de gens dans la compagnie, dont moi-même, se sentaient mal que Zack n’ait pas pu avoir la chance de finir son film à cause des circonstances. (…) Donc s’il y avait un moyen de le rendre logistiquement et financièrement possible, ce que HBO Max a fait, et si Zack en avait l’envie, ça aurait été une victoire pour tout le monde »

Toby Emmerich, président du groupe Warner Bros.

Le plan initial de Warner Bros. était de sortir la version de Snyder sans aucun effet spécial, ni bande originale, ni retouche. La version pure et simple contenant seulement les images filmées sans aucun montage (imaginez Cyborg… mais en fait c’est seulement l’acteur dans sa tenue de prise de vues). Snyder contre-attaque :

« C’est non, c’est un gigantesque non. (…) Et ils étaient là « Mais pourquoi ? », alors je leur ai répondu « voilà pourquoi. Trois raisons : D’un, Vous vous débarrassez de la haine d’internet, ce qui est probablement la raison principale qui vous pousse à faire ça. De deux, vous vous justifierez en faisant les choses bien, jusqu’à un certain point, je suppose. De trois, Vous aurez encore une version merdique du film que vous pourrez pointer du doigt et dire « Vous voyez ? Ce n’est pas bon de toute façon. Donc j’avais peut-être raison ». J’étais là, aucune chance. Je préfère encore avoir la Snyder Cut en tant que légende plutôt que de la sortir comme ça ».

Zack Snyder

Snyder Cut : la victoire

Zack Snyder n’a jamais regardé la version de Whedon, sa femme et le producteur exécutif du film, Christopher Nolan (également réalisateur de la trilogie Batman), lui avaient conseillé de ne pas la voir, après avoir découvert le film lors d’une diffusion privée. « Cela lui aurait brisé le cœur », avoue sa femme.

La sortie de la Snyder Cut est un évènement sans précédent dans l’histoire du cinéma : jamais un studio n’avait cédé face à la pression du public pour donner la vraie version d’un film et redonner sa chance à son réalisateur.  Aujourd’hui, alors que la vérité éclate enfin, Joss Whedon doit faire face à de multiples accusations de harcèlement et de comportement abusif sur le tournage, notamment de la part de Gal Gadot et Ray Fisher. Le réalisateur a refusé plusieurs fois de répondre aux questions des journalistes.

La sortie de Justice League est fixée au 18 mars. Tous les revenus de la Snyder Cut iront aux associations de prévention contre le suicide. Le réalisateur ne percevra aucune part des revenus.

« Je ne serais pas payé. (…) Je ne voulais être sous l’emprise de personne, et cela m’a permis de garder les cartes en main pour négocier avec ces gens-là ».

Zack Snyder

Le film se terminera par la chanson « Hallelujah » de Leonard Cohen, chanson préférée de la défunte fille du réalisateur. Elle sera chantée par l’amie de la défunte, qui l’avait également chanté lors de ses funérailles. A l’écran ? « Pour Automn ».

Si cet article t’as plus et que tu es fan de cinéma, n’hésite pas à jeter un oeil à mes autres articles ciné !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *