Crise migratoire en Espagne

crise-migratoire-mediterranee

En 2018, l’Espagne a été le pays d’Europe le plus touché par l’immigration illégale. Après la fermeture des frontières en Italie, le détroit de Gibraltar est devenu la principale porte d’entrée en Europe pour les migrants.

Qui sont ces migrants ?

La plupart sont originaires d’Afrique occidentale. La Commission Espagnole d’Aide aux Réfugiés (CEAR) a également observé que certains demandeurs d’asile proviennent d’Asie. Quelle que soit leur origine, l’Espagne n’est pour eux qu’un point de passage et non une destination.

Un taux de mortalité en mer désastreux

bateau-migrants

Les migrants effectuent la traversée du détroit de Gibraltar au péril de leur vie sur des embarcations précaires. Le ministère de l’Intérieur espagnol affirme qu’il y a de moins en moins de ces barques. Néanmoins, une ONG locale déplore que la priorité soit donnée au contrôle des frontières plutôt qu’au sauvetage de vies en mer. Selon les Nations Unies, le taux de mortalité dans le détroit de Gibraltar a augmenté de 400 % entre 2017 et 2018.

La Croix-Rouge en aide aux réfugiés

croix-rouge

Devant l’ampleur de ce flux migratoire, la Croix-Rouge s’est organisée pour venir en aide aux migrants. Elle a accueilli quelque 60 000 personnes en Espagne en 2018. À leur arrivée, les réfugiés sont accompagnés à un commissariat de police où ils doivent déclarer leur identité et leur origine. Ils sont informés de leurs droits puis remis en liberté. La Croix-Rouge leur offre des locaux où ils peuvent dormir et se doucher. Elle met à leur disposition des vêtements neufs et de la nourriture. Elle leur fait également passer un examen médical.

De nouvelles mesures gouvernementales

drapeau-europe

En 2018, un tiers des opérations de sauvetage en mer effectuées par l’Espagne ont eu lieu dans les eaux marocaines. Cela a été critiqué par certaines ONG. Selon elles, ces interventions ont encouragé les passeurs à compter sur un sauvetage en mer rapide. Ainsi, ils ont commencé à négliger la sécurité des embarcations sur lesquelles ils entassaient les migrants. Cela a provoqué plusieurs catastrophes. Aujourd’hui, l’Espagne aide les autorités marocaines à augmenter leur capacité de recherche et de sauvetage.
Au niveau de l’UE, le ministère de l’Intérieur espagnol a rappelé à l’ensemble des pays membres que tous sont concernés par cette crise migratoire. Selon lui, ce n’est pas seulement à l’Espagne de porter cette responsabilité.

Crise migratoire en Espagne
5 (100%) 2 vote[s]

Partager, c'est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *