Comment la France dit stop au gaspillage

Le gaspillage alimentaire recule depuis plusieurs années en France, grâce aux efforts de cette dernière dans le domaine législatif et aux actions “anti gaspi” des Français. 

produits électroniques en attente de destruction

Depuis 2012, la France a promulgué de nombreuses lois pour réduire le gaspillage alimentaire. On connaît surtout celle du 11 février 2016 inspirée par Arash Derambarsh, qui concerne les grandes surfaces, et qui devrait être étendue à d’autres entités du secteur alimentaire. Sur cette lancée, le projet d’une nouvelle loi a vu le jour : interdire la destruction de biens non-consommables (produits électroniques, textile…).  

La loi du 11 février 2016 sur le don des produits alimentaires non périmés

Cette loi contraint la grande distribution à céder ses invendus alimentaires non périmés à des associations. Elle interdit également leur destruction, sous peine d’amende. Et cela fonctionne, puisqu’en 2019, on a pu constater une augmentation de 25 % des dons aux associations de la part des grandes surfaces qui effectuaient déjà des dons avant l’application de la loi.

Le projet d’extension de la loi de 2016 à la restauration collective et aux industries du secteur agroalimentaire

restauration collective

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a réalisé une étude sur le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires et dans l’industrie agroalimentaire. Si l’on prend l’exemple des 63 600 cantines présentes en France, ce sont 44 kg de nourriture par jour et par établissement qui sont jetés à la poubelle ! Avec l’extension de la loi de 2016, les sociétés de restauration collective et les entreprises du secteur agroalimentaire devront elles aussi céder leurs invendus à des associations.

Le Gouvernement continue de s’engager pour la lutte contre le gaspillage

Le Conseil des Ministres s’est réuni le 10 juillet 2019 pour étudier le nouveau projet de loi visant à interdire la destruction de biens non-consommables. Selon le compte-rendu de la réunion, l’interdiction de destruction entrera en vigueur au plus tard le 31 décembre 2021 pour les produits concernés par le régime ERP (responsabilité élargie du producteur). Pour les autres produits, le délai est fixé au plus tard au 31 décembre 2023.

Les actions “anti-gaspi” des Français

Des applications et de nouveaux concepts d’épicerie se développent.

L’application Phenix permet aux fournisseurs alimentaires d’écouler leurs invendus à un prix réduit. « Nous anti gaspi” est un réseau d’épiceries qui permet notamment aux marchandises produites pour un événement spécifique (Coupe du monde de football…) d’être revendues alors qu’elles auraient dû être détruites à la fin de l’événement.

Le Zéro-déchet fait de plus en plus d’adeptes.

Les raisons de l’engouement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire

Elles peuvent être écologiques, éthiques ou financières. L’alimentation est un sujet qui touche particulièrement les Français. On se souvient qu’avant, on gaspillait moins.

Des progrès visibles mais il faut continuer les efforts

Une autre étude de l’Ademe révèle que sur l’ensemble des ordures ménagères des Français, 10 % sont toujours imputables au gaspillage alimentaire.

Source :

Comment la France dit stop au gaspillage
5 (100%) 2 vote[s]

Partager, c'est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *