L'ara de Spix, l’espèce d'oiseau représenter par Blue et Jewel dans le célèbre film d'animation Rio a été officiellement classée comme éteinte à l'état sauvage.

L’ara de Spix, l’espèce d’oiseau représenté dans le film « Rio » a été classée comme éteinte à l’état sauvage.

L’ara de Spix, l’espèce d’oiseau représenter par Blue et Jewel dans le célèbre film d’animation Rio a été officiellement classée comme éteinte à l’état sauvage.

L’ara de Spix, l’espèce d’oiseau représenté dans le film « Rio » a été classée comme éteinte à l’état sauvage.

L'ara de Spix, l’espèce d'oiseau représenter par Blue et Jewel dans le célèbre film d'animation Rio a été officiellement classée comme éteinte à l'état sauvage.

Le verdict est tombé en 2018 selon une étude de Birdlife International. L’ara de Spix ainsi que sept autres espèces d’oiseaux sont officiellement ajoutés à une liste d’extinctions confirmées (ou hautement probables). Ces espèces sont toutes disparu au cours du 21e siècle. « Le dernier individu connu d’Ara de Spix a disparu en 2001 dans la nature, mais des recherches étaient en cours depuis et ce n’est que maintenant que nous sommes suffisamment confiants pour le classer dans la catégorie », a expliqué le coauteur de l’étude, Stuart Butchart. (source : huffgtonpost). Cette espèce ne serait donc observable qu’en captivité.

Le 30 décembre 2014 L’Institut Chico Mendes au Brésil, a annoncé la naissance de deux aras de Spix. « Ce perroquet est reconnaissable à son plumage bleu et à son ventre éclairé de reflets verts. Quant à son imposant bec noirâtre, il lui sert à jouer à l’acrobate dans les arbres. Espèce endémique des forêts amazoniennes, l’ara de Spix est victime depuis des décennies de la déforestation et du braconnage. » Anciennement symbole des espèces en voie de disparition (dans les années 80) on ne trouvez plus que 92 spécimens en captivité en 2014. Les naissances en captivité restes un espoir de survie de l’espèce, en espérant que l’homme finira par nettement améliorer son impact sur notre environnement et notre belle planète pour ne plus voir de si belles espèces disparaître par notre faute !

N’hésitez pas à partager cet article avec vos amis et à échanger avec nous via l’espace commentaire.

 

Partager, c'est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *